RU EN
 

6 visiteurs sur le site

contact@joedassin.info

 

JOE DASSIN VU PAR MONIQUE LE MARCIS

Par Monique Le Marcis

Comme toutes les femmes, j'ai été immédiatement séduite par Joe, en le voyant pour la première fois entrer dans mon bureau. C'était juste après la sortie de son premier disque. Grand, beau, une voix prenante et un charme fou, il était cependant timide, réservé, et d'une exquise politesse. Chose surprenante de la part d'un jeune chanteur venant d'obtenir " la griffe RTL ", sorte de label de qualité que nous décernons aux nouveaux espoirs de la chanson. Aussi, quel ne fut pas mon étonnement en decouvrant qu'il était, un micro à la main, un animateur de radio d'une drôlerie, d'un entraîn et d'une verve à couper le souffle !

Comment nous sommes devenus amis ? Je ne sais pas. Peut-être parce que nous sommes tous les deux nés sous le signe du Scorpion ? Mais ne lui parlez jamais d'astrologie ! Cet esprit logique et mathématique ne supporte pas ce genre d'enfantillages ! Nos relations professionnelles se sont peu à peu transformées en une profonde amitié. Pour Joe, ce ne sont pas les mots qui importent, mais les actes. D'une grande courtoisie, il a souvent des attentions charmantes et l'art de trouver, avec un tact parfait, le petit détail qui fait plaisir. Un exemple : je lui avais dit, un jour, dans le courant de la conversation, que, étant petite, je recevais toujours un panier de cerises pour ma fête ; et, quelques mois plus tard, il m'envoyait, à la Sainte-Monique, une immense corbeille de cerises confites, avec ce petit mot : " Je voulais t'en offrir des fraîches, mais elles n'auraient pas supporté le voyage... " Et je pourrais vous en raconter bien d'autres... Mais c'est surtout à ma fille, Laurence, que vous devriez demander de parler de Joe : elle en est passionnement amoureuse. Et c'est réciproque. Dès leur première rencontre, ce fut le coup de foudre ! Il lui a offert sa première rose, et lorsque, parfois, le soir, il vient à la maison et prend sa guitare, il ne joue que pour " sa petite fiancée "... Que les lectrices se rassurent, Laurence n'a pas encore dix ans. Cela n'empêche pas Joe de la traiter comme une vraie jeune fille. Il est d'ailleurs remarquable de voir à quel point les enfants l'adorent, par une sorte d'instinct. Ils semblent le comprendre, eux, alors que les adultes qui veulent essayer de le connaitre à fond finissent toujours par se heurter à une barrière infranchissable. Et cette réserve qui, au début, m'attirait tant chez lui, est devenue pour moi son plus grand défaut. Paradoxalement, l'orgueil est sa principale qualité : il est arrivé, à force de volonté, a une absolue maitrise de soi. Au fond, Joe est un passionné qui se domine. Et pour ne pas risquer de se laisser aller à la tristesse, à la colère ou même à la violence, il évite de parler de certains sujets, la politique entre autres... Après un tel portrait, vous devez vous dire qu'en étant trop raisonnable on devient vite ennuyeux et que la compagnie de Joe Dassin doit manquer d'imprévus ! Je vais vous rappeler un fait : vous souvenez-vous d'Edouard, ce personnage farfelu qui, vêtu d'un bermuda a fruits et d'une gigantesque perruque, se moquait gentiment des chemises à fleurs et des cheveux longs d'Antoine ? Joe était à l'origine de ce canular.

En haut  Vers la liste