RU EN
 

7 visiteurs sur le site

contact@joedassin.info

 

SANS CES DEUX HOMMES, ON NE REVOYAIT PLUS JOE DASSIN

Vito Pallavicini et Toto Cutugno. Ils ont fait un aller-retour Rome - Paris pour dissuader Joe Dassin
  

    Après Johnny Hallyday, Brigitte Bardot, Dalida, etc. Joe Dassin aurait été atteint à son tour par ce mal étrange qui guette les vedettes dans la dixième année de leur carrière et qui conduit souvent au drame. Mais contrairement aux autres Joe n'a pas pensé au suicide. Il a seulement envisagé de tout plaquer et de disparaître définitivement de la chanson.

Une série de coups durs

Il y a deux mois en Camargue une voyante Gitane lu un triste présage dans les lignes de sa main.
La coupure de cette augure parue dans notre avant-dernier numéro
    Depuis quelques semaines déjà, une rumeur persistante et alarmante circulait dans les milieux du show business:

    Joe Dassin, disait-on, avait décidé d'abandonner la chanson.

    Cela signifiait qu'on ne le reverrait plus ni sur scène ni à la télévision, et qu'il n'enregistrerait plus de disque.

    On s'inquiétait d'autant plus qu'on ne pouvait s'empêcher de penser à l'exemple de Jacques Brel qui annonça un jour de 1967 qu'il ne chanterait plus et qui n'est jamais revenu sur sa décision. Joe avait-il l'intention de suivre l'exemple de Jacques Brel? Inutile de vous dire notre stupéfaction quand on annonça cette nouvelle. Nous avons décidé d'en savoir plus !

    Nous avons commencé par interroger ses amis mais à nos questions ils répondaient par des silences gênés. Ensuite à plusieurs reprises nous avons téléphoné chez Joe. D'habitude nous l'obtenions très facilement, mais d'un seul coup il devenait impossible de le joindre. Personne ne répondait plus chez lui.

    Enfin, après des dizaines de coups de fils, nous arrivions enfin à le contacter personnellement. Mais, comme nous pouvions nous y attendre, Joe ne répondit pas à nos questions qui étaient pourtant très précises, comme vous pouvez le juger.


Nous lui avons demandé: "Est-il vrai que tu as décidé de ne plus chanter?"
Au lieu de répondre, il nous a posé cette question :
"Tiens, qui vous a dit ça?"

    Nous lui avons reposé la question deux ou trois fois en insistant pour qu'il nous réponde par "oui" ou "non". Nous n'y sommes pas parvenus. Chaque fois il a répondu à côté en faisant semblant de plaisanter. Mais nous nous sommes bien aperçus d'une chose, c'est que Joe n'avait pas du tout le cœur à plaisanter. À aucun moment nous n'avons retrouvé le rire franc et chaleureux qui est le sien.

    Pas un seul instant nous n'avons eu l'impression que Joe était dans son assiette. Sans aucun doute il se passait quelque chose et lorsque nous avons raccroché le téléphone, nous étions à peu près sûrs que la rumeur concernant son abandon était vraie ! Joe s'apprêtait à tout plaquer ! Le mystère restait donc entier et une nouvelle question se posait : pourquoi Joe Dassin, au sommet de la gloire, et aimant son métier plus que n'importe qui aurait-il pris soudainement la décision de tout abandonner?

    Nous avons donc continué notre enquête auprès de son entourage immédiat et nous avons appris successivement diverses petites choses qui n'expliquent pas tout. mais qui ont quand même leur importance.

    Tout d'abord, ses amis nous ont révélé que Joe Dassin venait d'essuyer une série de petites catastrophes: deux accidents de voiture en revenant de galas, une panne de sono, récemment en plein tour de chant un de ses musiciens qui s'est évanoui un soir sur la scène à Marseille, et que Joe lui-même a dû transporter à l'hôpital. Comme vous le voyez le cas de Joe Dassin ressemble étrangement à celui de Claude François, que nous avons relaté dans notre numéro précédent. Mais pour Cloclo c'était bien plus grave et à aucun moment il n'avait menacé d'abandonner le métier malgré la série de coups durs qui ont failli lui coûter la vie.

À cause d'une femme.

    Alors qu'y avait-il d'autres et qu'est-ce qui pouvait bien se cacher derrière la décision de Joe Dassin? Eh bien nous croyons avoir trouvé. Derrière tout cela il y aurait une femme. C'est un ami très proche de Joe qui nous a confié ceci : Joe a rompu le mois dernier avec une femme qu'il connaissait et qu'il aimait secrètement depuis un an. Cette séparation aurait été très éprouvante pour le chanteur, à tel point qu'il serait resté cloîtré chez lui pendant deux semaines refusant de voir tout te monde, y compris ses amis, ses paroliers, ses musiciens, etc. Evidemment, ce chagrin d'amour ajouté aux autres petits incidents expliquerait mieux la défaillance du chanteur.

    Mais il y a une autre raison qui va vous paraître étrange et qui pourtant est vraie et prouvée de différentes façons. Cette raison, la voici: Joe Dassin, vous ne le savez peut-être pas, en est à sa dixième année de gloire; or, cette période est une étape qui semble marquée d'une pierre noire dans la carrière de nos vedettes: on ne sait pourquoi de nombreuses vedettes ont craqué, tout comme Joe Dassin, en franchissant leur dixième année de vedettariat. Souvenez-vous de Johnny Hallyday qu'on avait retrouvé un soir dans sa baignoire les veines tranchées, rappelez-vous Brigitte Bardot qui avait tenté de se suicider en s'ouvrant les veines elle aussi. Et Dalida qu'on avait découverte inanimée dans une chambre d'hôtel ! Elle avait absorbé une dose massive de somnifères pour mettre fin à ses jours. Ce qui est frappant c'est que tous ces drames sont survenus à une même époque pour tous : la dixième année de carrière.

Une étape dangereuse.

    Contrairement à ce qu'on pourrait penser, c'est là, la période la plus dangereuse : le chanteur devenu une star ne peut plus rien attendre de la vie. Il a tout eu, il connaît du gloire sous tous ses aspects et ne peut plus espérer une autre joie professionnelle différente de toutes celles qu'il a connues. Alors, il se raccroche à n'importe quoi pour éprouver de nouvelles émotions.

    Dans le cas de Joe Dassin, il semble que ces nouvelles émotions étaient d'ordre sentimentales. Il pensait sans doute que cette femme et l'amour venaient à point nommé pour l'aider à se raccrocher. Malheureusement cela n'a pas duré et la rupture n'a rien arrangé.

    Peut-être est-ce là la vraie raison mais peu importe maintenant car aujourd'hui tout est rentré dans l'ordre. Tout d'abord, nous avons eu récemment l'agréable surprise de voir Joe à la télé (il avait quand même l'air très las). Mais en plus, Joe est sorti de son silence et il est même devenu plus précis dans ses réponses. Lorsque nous l'avons eu au téléphone il y a quelques jours nous lui avons redemandé: "Alors est-ce que tu as toujours l'intention d'abandonner?". Et il nous a répondu:
"Non, j'ai même l'intention de continuer plus fort que jamais.".

Deux sauveurs venus de Rome.

Une des dernières photos de Joe dassin prise le mois dernier en pleine drame
    Voilà qui nous rassure et nous serions tentés d'en remercier Joe. Mais en vérité ce n'est pas tout à fait à lui qu'il faut dire "merci ". Les heureux responsables de ce "retour" de Joe Dassin sont deux hommes que vous ne connaissez certainement pas et qui étaient déjà très importants dans sa carrière. Il s'agit de deux Italiens qui s'appellent Vito Pallavicini et Toto Cutugno. Ces deux hommes sont auteurs-compositeurs et ils sont à l'origine des derniers grands tubes du chanteur. Ils ont écrit pour lui "L'été Indien ", "Salut", " Ça va pas changer le monde " et cette chanson que vous avez écoutée tout l'été dernier: "Il était une fois nous deux ".

    Quand ils ont appris ce qui arrivait à Joe, ils ont pris le premier avion et sont arrivés chez lui sans le prévenir. Grâce à l'amitié qui le lie à ces deux hommes depuis de nombreuses années Joe a consenti à les écouter.

    Comme Pallavicini et Cutugno s'y connaissent en paroles, ils ont peut-être su trouver les mots qui pouvaient faire fléchir Joe Dassin et l'amener à reprendre le goût de son métier? Peut-être même les deux Italiens avaient-ils apporté dans leurs valises une nouvelle chanson à succès pour Joe ?

    Toujours est-il que lorsqu'ils sont repartis pour l'Italie, ce jour-là, Joe a recommencé à revoir ses amis, à se montrer un peu dans Paris et à s'occuper de son métier. El chose plus importante, il a retrouvé le sourire.

    “Tout est donc bien qui finit bien ” et comme nous sommes dans les dictons espérons que tout recommencera par une chanson qui sera sans aucun doute signée Pallavicini et Cutugno…

En haut  Vers la liste des articles